6 destinations sous-estimées en Asie du Sud-Est

L'Asie du Sud-Est abrite certaines des plus belles plages du monde, des paysages naturels et des villes animées. Mieux encore, ces diverses attractions peuvent être appréciées à des prix abordables. Il n’est donc pas surprenant que des millions de voyageurs se rendent chaque année dans des endroits aussi chauds que Bali, Bangkok et Boracay. Et si beaucoup considèrent encore que ces destinations sont des destinations incontournables en Asie du Sud-Est, leur attrait a diminué pour certains en raison de leur popularité excessive . Pour vous inciter à sortir des sentiers battus, nous avons compilé une liste des principaux lieux sous-estimés de l’Asie du Sud-Est.


1. Bohol, Philippines

Chocolate Hills; Tom Bishop / Flickr

Chocolate Hills; Tom Bishop / Flickr

Situé dans le centre de la région des Visayas aux Philippines, Bohol offre une variété d’expériences pour les amateurs de nature et d’aventure. Il est accessible par des vols régionaux et un ferry de deux heures à peine du célèbre Cebu. L'île est sans doute mieux connue pour le très populaire et bien nommé Chocolate Hills. Selon que votre visite coïncide avec la saison des pluies ou la saison sèche, ces collines étrangement uniformes seront respectivement vertes ou brunes. Les Chocolate Hills (il y en a environ 1 200) sont disséminées dans l'intérieur de l'île. Des points de vue sur les pics Carmen et Sagbayan ont été créés pour les visiteurs, afin de ne pas perturber la majorité de l'écosystème de l'île. Un consensus clair sur l'origine de ces collines étrangement identiques n'a pas été atteint, nous devrons donc accepter la légende locale qui attribue les collines au lendemain d'une bagarre de pierres lancée entre des géants.

En dehors de ces merveilles cahoteuses, la côte de Bohol offre des plages de sable, des possibilités de plongée sous-marine et de plongée en apnée, ainsi que des visites d'observation de dauphins et de baleines. Il n’est pas rare d’observer des cachalots et diverses espèces de dauphins dans le sanctuaire marin de l’île Pamilacan. La faune continentale possède également une faune unique, notamment le tarsier, un primate aux yeux écarquillés qui est censé être l’inspiration de Yoda de Star Wars. Ces petites créatures pèsent généralement moins d'une livre et sont considérées comme en voie de disparition. La Philippine Tarsier Foundation gère un sanctuaire et un centre de recherche pour les primates minuscules. C'est la seule opération éthique proposant des visites plus difficiles sur l'île, alors méfiez-vous des autres offres.

2. Sumatra, Indonésie

Le lac Toba; Max Grabert / Flickr

Le lac Toba; Max Grabert / Flickr

Pour une île aussi importante (la sixième du monde), Sumatra reçoit souvent plus d'attention pour les catastrophes naturelles que le tourisme. Bien que la force destructrice des éruptions volcaniques, des tremblements de terre et des tsunamis passés ne doit pas être négligée, de nombreuses régions de Sumatra sont sûres pour les voyageurs. Pour ceux qui recherchent une expérience différente en Indonésie , les paysages extraordinaires et les cultures diverses de Sumatra vous attendent.

Malgré une population de plus de 50 millions d'habitants, Sumatra regorge de régions vierges et isolées englobant des volcans, des lacs, des plages de sable et des jungles luxuriantes. Volcanic Lake Toba mérite une visite pour ses sources chaudes, sa culture locale Batak et sa beauté pure. Le patrimoine de la forêt tropicale humide de Sumatra, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, se compose de trois parcs nationaux. L'un de ces parcs, le parc national de Gunung Leuser, offre une grande chance de voir l'orang-outan de Sumatra, une espèce plus petite et plus rare que celle de Bornéo. Les gens peuvent s’inscrire à des randonnées guidées dans la jungle depuis Bukit Lawang pour observer de manière responsable les orangs-outans, les oiseaux tropicaux et diverses espèces de singes. Au nord-ouest de Sumatra, l'île de Pulau Weh offre une plongée de qualité. Il existe également d’excellents spots de surf, notamment sur les îles Mentawai, au large de la côte ouest de Sumatra.

3. Province de Ninh Binh, Vietnam

Tam Coc; orienté vers le voyage / Flickr

Tam Coc; orienté vers le voyage / Flickr

Alors que de nombreux voyageurs à Hanoi partent en excursion d’une journée à Sa Pa ou dans la baie d’Hal Long, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, peu se rendent à Ninh Binh. Cela dit, de nombreux voyageurs vietnamiens locaux profitent de la beauté naturelle de Ninh Binh. Ne vous attendez donc pas à la trouver complètement vide. Ninh Binh est aussi le nom de la province et de la ville. Et bien que la ville de Ninh Binh ne présente pas beaucoup d'attractions, elle constitue un point de départ idéal pour explorer la campagne.

À quelques kilomètres de la ville de Tam Coc, le paysage urbain cède rapidement la place à la paisible rivière Ngo Dong, qui serpente entre des montagnes calcaires et des rizières luxuriantes. Des falaises calcaires abruptes s'élèvent brusquement de la vallée de la rivière, d'où le surnom de «Baie d'Halong sur terre». Faites une promenade en bateau entre les falaises, en passant par trois tunnels. Si vous séjournez à Ninh Binh, optez pour une visite tôt le matin pour éviter les foules d’une journée à partir de Hanoi. Une grande partie de Tam Coc peut également être explorée en moto ou en vélo. Ne manquez pas la pagode Bich Dong, qui offre une vue incroyable sur la vallée depuis son sommet perché au sommet d'une falaise. Parmi les autres sites importants à proximité figurent le parc national Cuc Phuong, les grottes de Trang An.

4. Ko Muk, Thaïlande

Ko Muk; Kullez / Flickr

Ko Muk; Kullez / Flickr

Koh Mook ou Ko Muk, qui se traduit par Pearl Island, est une belle île au sud de la région côtière d'Andaman, en Thaïlande. De nombreuses îles thaïlandaises, comme Ko Phi Phi, ont succombé au surdéveloppement, qui a non seulement porté atteinte aux écosystèmes, mais a parfois même provoqué le déplacement de populations locales. Ko Muk fait mieux que la plupart des choses en équilibrant l’intégrité de l’île et les commodités touristiques sans nuire aux villages de pêcheurs traditionnels.

L'île est navigable à pied, mais la location de kayaks et de motos est disponible sur la plage de Farang. Vous aurez besoin d'un kayak ou d'un bateau privé pour atteindre la grotte d'émeraude à la forme unique. À marée basse, les pagayeurs peuvent naviguer dans le tunnel pour atteindre une plage et un lagon remarquables. Bien que les possibilités de visite dépendent des marées, il est préférable d’y aller le plus tôt possible avant que les excursionnistes ne viennent de Ko Lanta. En parlant de foule, Ko Muk ne reçoit qu'un ferry par jour. La plage principale, Haad Farang, compte plusieurs bars et les eaux tranquilles vous invitent à la baignade. Si vous recherchez la nature et la solitude, envisagez de partir sur le sentier de randonnée d'Ao Kuan, qui mène à une plage non aménagée sur l'île. Il est également intéressant de noter que la communauté locale de Ko Muk est en grande partie musulmane. Veillez donc à vous vêtir convenablement.

5. Battambang, Cambodge

Wat Banan; pnglife / Flickr

Wat Banan; pnglife / Flickr

Battambang est souvent éclipsée par la proximité de Siem Reap, mais la deuxième plus grande ville du Cambodge est un détour intéressant du circuit touristique. Le centre-ville compact, connu pour son architecture coloniale française, est navigable à pied et la campagne peut être facilement explorée à vélo ou en tuk-tuk. Rendez-vous dans les rues 1,5, 2 et 2,5 pour vous promener dans des rangées d'immeubles aux teintes pastel abritant des galeries et des cafés. Ensuite, déjeunez au Lonely Tree Cafe, qui sert également de boutique pour financer un projet d’éducation à but non lucratif. Parmi les autres galeries et centres artistiques situés en dehors de la rue principale, vous trouverez le Choco L'Art Cafe, le Romcheik 5 Art Space et le Phare Ponleu Selpak. Ce dernier gère un programme artistique gratuit pour les étudiants cambodgiens et est reconnu internationalement pour son cirque acrobatique. Les étudiants de haut niveau présentent des spectacles hebdomadaires mêlant musique khmère traditionnelle et danse à des histoires surréalistes et des acrobaties.

Les grottes de chauve-souris de Phnom Sampov, où plus d'un million de chauves-souris quittent chaque jour la grotte au pied de la falaise au coucher du soleil. Les visiteurs peuvent également faire un tour sur le train en bambou (un peu gimmicky) le long de voies ferrées abandonnées. Bien qu’Angkor Vat soit un trésor architectural et historique digne des millions de visiteurs qu’il reçoit chaque année, il peut être rafraîchissant d’explorer des temples loin des hordes de bâtons de selfie. Wat Banan, qui remonte au 11ème siècle, est situé sur une colline à seulement 13 miles de la ville. Après avoir payé le droit d'entrée de 2 $, 350 marches de pierre vous séparent des temples et offrent une vue sur les rizières verdoyantes.

Muang Ngoi, Laos

Ken Marshall / Flickr

Ken Marshall / Flickr

La ville endormie de Muang Ngoi est certainement la destination la plus hors réseau de cette liste – elle est même un peu hors normes par rapport aux normes laotiennes. Muang Ngoi est situé sur la rivière Nam Ou, dans le nord du Laos. Avec l'électricité limitée et pas de guichets automatiques, il est conseillé de venir avec assez d'argent et la volonté de débrancher pendant un moment. La modeste ville d'environ 800 habitants compte une poignée de maisons d'hôtes et de restaurants et les propriétaires sont impatients d'accueillir les visiteurs. Des excursions pour la randonnée, la navigation de plaisance, la spéléologie, le camping et le kayak sont disponibles. Muang Ngoi est également relativement proche de la frontière vietnamienne et constitue un arrêt le long du sentier Ho Chi Minh, ce qui signifie que la communauté locale a été sérieusement touchée par la guerre. Beaucoup se sont réfugiés dans des grottes avoisinantes facilement accessibles en une courte randonnée. L'embauche d'un guide local est conseillé pour obtenir un contexte historique, ainsi que pour soutenir la communauté. Bien qu'il n'y ait pas beaucoup à faire ici, c'est un endroit idéal pour passer la journée au ralenti dans un hamac.

La rivière était le point d'entrée principal jusqu'à la construction d'un barrage entre Muang Ngoi et Luang Prabang, mais des liaisons par bateau existent toujours depuis Nong Khiaw. Sinon, il y a des bus quotidiens fiables sur la nouvelle route de Luang Prabang.

Vous aimerez aussi: